Fin 2019, la France compte 1,1 million de chèvres et chevrettes saillies, chiffre l’Agreste. Une donnée stable sur un an. Le repli structurel du cheptel en Nouvelle-Aquitaine est en partie compensé par le bel essor de l’activité caprine en Corse et en Bretagne (+ 10 % de reproductrices par rapport à 2018), en Auvergne-Rhône-Alpes (+ 6 %) et en Occitanie (+ 2 %).
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
100%

Vous avez parcouru 100% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !