Pékin avait fermé ses frontières en 2003, après la découverte d’un premier cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) aux États-Unis. L’importation de produits de viande de bœuf, désossée ou avec os, provenant d’animaux de moins de 30 mois est à nouveau autorisée, selon l’administration chinoise. La décision met en grande partie un terme à un embargo vieux de 13 ans, mê...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
55%

Vous avez parcouru 55% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !