Selon Coop de France Métiers du grain, cette année, l’Australie devrait peiner à retrouver sa place de leader pour les exportations d’orge sur le marché mondial.

« Après un cycle de production pénalisé par le manque d’eau, les pluies pendant la récolte ont fortement diminué la qualité des orges de brasserie, entraînant leur déclassement en orge fourragère, souligne l’organisation. Le CIC prévoyait déjà, le 19 novembre dernier, une nouvelle baisse des exportations de l’Australie de 200 000 tonnes en orge brassicole et de 100 000 tonnes en orge fourragère. Dans ce contexte, l’Europe pourrait conforter sa position de premier exportateur mondial avec 8,2 millions de tonnes pour la campagne 2015-2016, après le record de l’an dernier à 9,5 millions de tonnes.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en léger repli sur Euronext

Les marchés restent volatils, avec les incertitudes liées à la situation géopolitique sur le bassin de la mer Noire et les conditions climatiques.