C’est l’augmentation des importations de bovins vivants par les pays tiers du bassin méditerranéen en 2016. La moitié de ces animaux proviennent de l’UE. Les autres viennent majoritairement d’Uruguay, du Brésil et d’Australie. La Turquie représente le plus gros marché, avec 753 000 têtes importées. Elle est suivie par le Liban et Israël (aux alentours de 230 000 têtes chacun).