C’est le potentiel français d’export supplémentaire de céréales vers Pays tiers annoncé par la société Lecureur. Un potentiel maximisé sous certaines conditions telles qu’une diversification de nos débouchés et une meilleure adaptation au calendrier d’achat des importateurs.