Selon l’observatoire Céré’Obs de FranceAgriMer publié le 4 juin dernier, le blé tendre français présentait du retard au 31 mai : 70 % des parcelles étaient à épiaison, avec un retard de huit jours sur la moyenne des cinq dernières années, et de dix-sept jours comparativement à 2020.

De même, l’ensemble de l’orge d’hiver était épié, mais avec un retard de cinq jours sur la moyenne des cinq dernières années, et de dix jours par rapport à 2020.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en hausse dans un marché calme

Les prix du blé étaient en hausse ce mardi 28 septembre 2021 à la mi-journée sur Euronext, dans un marché calme dans l’attente de nouveaux chiffres américains et avant une nouvelle augmentation des taxes à l’exportation sur le blé russe.