Les prix du blé atteignaient de nouveaux records en début de semaine sur le marché physique et sur Euronext, dans un marché extrêmement dynamique, soutenu par des rumeurs de nouvelles restrictions à l’exportation venues de Russie. Le pays pourrait augmenter la taxe à l’exportation du blé à 50 euros/tonne (25 euros initialement) au 15 février ou au 15 mars, afin de juguler l’inflation interne à la Russie.

Autre facteur de soutien des cours, le lancement par l’Égypte d’un nouvel appel d’offres en blé pour chargement entre le 18 février et le 5 mars prochains.

Quatre offres auraient été adressées, dont vraisemblablement au moins une en provenance de France, selon Agritel.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Les céréales sont hésitantes sur le marché européen

Les prix du blé et du maïs étaient hésitants le mardi 20 janvier 2022 à la mi-journée sur le marché européen, après une envolée liée à la crise russo-ukrainienne et aux conséquences de la sécheresse sud-américaine.