« Le retard de la moisson en Europe de l’Ouest et toutes les inquiétudes accompagnant les récentes intempéries auront largement soutenu les cours tout au long de la semaine passée », soulignait le cabinet Agritel, dans une note en début de semaine.

Les prix sont aussi soutenus par les conditions climatiques en Amérique du Nord, où le temps sec persiste. En Europe de l’Est, la situation est contrastée, « avec l’Ukraine qui enregistre des rendements records en ce début de moisson, et la Russie dont les rendements moyens continuent de décevoir alors que déjà près d’un sixième des surfaces y ont été moissonnées », décrit Agritel.

Le niveau de la parité euro/dollar soutient par ailleurs le cours des matières premières exportées.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé en léger repli, les prix se stabilisent

Les prix du blé étaient en léger repli le vendredi 17 septembre 2021 à la mi-journée sur le marché européen, où les prix se stabilisent à un niveau élevé.