Les cours du blé reculaient en début de semaine, à la suite de la révision à la hausse des estimations de récolte en Russie, « qui se situent en blé majoritairement entre 79 et 80 Mt, conséquence notamment de la révision à la hausse des surfaces », a indiqué Agritel. La fermeté de l’euro freinait aussi la compétitivité du blé européen. Agritel notait un repli de 68 % comparé à l’an dernier des exportations de blé tendre au niveau européen (Grande-Bretagne incluse), à 635 453 t, mais « cela ne semble pas anormal au regard de la baisse de la production européenne cette année ».

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa hausse

Les prix du blé progressaient jeudi 29 juillet 2021 en fin d’après-midi, sur fond de chantiers de récolte retardés et d’inquiétudes sur la qualité des grains.