Les cours du blé se sont raffermis en début de semaine sur Euronext et sur le marché physique. Ils bénéficient, entre autres, des problèmes de logistique : il manque de chauffeurs de camions ou de trains pour conduire des chargements (lire en p. 18). Des problèmes du même ordre apparaissent en Amérique latine, toujours liés à l’épidémie de coronavirus.
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
57%

Vous avez parcouru 57% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !
Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé corrige, sous l’effet de nouvelles climatiques

Les prix du blé étaient en baisse, ce lundi 26 octobre 2020 après-midi, sous l’effet notamment de bonnes nouvelles sur le front du climat aux États-Unis et en Russie et des craintes concernant l’évolution de la situation sanitaire en France.