Les cours du blé repartaient à la baisse mardi 18 août sur Euronext après une poussée de fièvre, tout en restant installés au-dessus des 180 €/t. Ils s’y approchent sur le marché physique. La récolte française est assez faible en quantité cette année par rapport à 2019, alors que les besoins des clients sont stables en alimentation animale, en meunerie, en amidonnerie ou pour l’exportation. Ainsi, « certains agriculteurs français sont tentés de retenir leur récolte pour faire monter les cours », explique un industriel du secteur, au sujet des mouvements de yo-yo sur les cours. Mais, selon lui, il convient de vendre sans tarder, car les très abondantes récoltes russe et ukrainienne vont arriver très vite sur le marché, ce qui risque de participer à la dégradation des cours.

Votre analyse quotidienne du marché - Céréales

Le blé poursuit sa hausse

Les prix du blé progressaient jeudi 29 juillet 2021 en fin d’après-midi, sur fond de chantiers de récolte retardés et d’inquiétudes sur la qualité des grains.