« Les semis de cultures de printemps, et particulièrement de maïs grain, sont attendus en nette hausse dans plusieurs pays », indique Maize in France dans une note. La sole totale de maïs (grain et fourrager) à l’échelle de l’UE pourrait augmenter de 2 % (+ 300 000 ha environ). En France, les surfaces de maïs grain seraient relevées d’environ 8 %, et de 1 % en maïs fourrager.

«Quant aux pays tiers, la dynamique maïs grain devrait se confirmer en Ukraine (de + 3 à +5 %), avec une bonne compétitivité à l’export. » Une hausse est également attendue en Russie.