Le Conseil national des appellations d’origine laitières (Cnaol) estime la hausse des ventes des produits AOP à 12,2 % en volume, entre 2009 et 2019.

La croissance se chiffre à 8,8 % pour les fromages. Elle est essentiellement portée par les fromages au lait de vache et de chèvre, à l’image de l’abondance (+ 65,7 %), du morbier (+ 41 %), du camembert de Normandie (+ 34,3 %) et du sainte-maure-de-Touraine (+ 40,9 %). En lait de brebis, la popularité de l’ossau-iraty peine à compenser la perte de vitesse du roquefort.

Pour le beurre, la progression des volumes atteint 25,2 % en dix ans. Celui de Charentes-Poitou reste le plus fabriqué, mais le beurre d’Isigny s’envole (+ 67,8 %). Enfin, les ventes de crèmes AOP ont bondi de 82,5 % durant la même période.