Le constructeur breton a lancé, à l’occasion d’Agritechnica, de nouveaux semoirs dévoilés au dernier Sima. Les deux gammes de combinés portés sont destinées à des profils différents.

Simplicité d’usage

Tout d’abord, le Master. Cette machine se veut simple, tant par ses réglages que par sa construction. Sulky ne propose que quatre variantes et une seule largeur de travail : 3 mètres. L’objectif principal est la simplicité de prise en main, avec des réglages centralisés sur la plateforme arrière et une ergonomie travaillée. Le constructeur a également œuvré pour améliorer la visibilité de l’utilisateur. Depuis le poste de conduite, celui-ci voit la ligne de semis et les coins arrière de la machine.

L’entreprise promet un produit abordable, robuste et léger. Proposé uniquement avec une herse rotative, le Master ne pèse que 730 kg dans sa version P20. Un tracteur de 100 à 120 ch suffit pour entraîner la machine. Le pilotage de ce semoir s’effectue avec la console Pilot, déjà utilisée par Sulky, ou avec la nouvelle Pilot Mini pour une utilisation plus simple.

© P.Peeters

Le constructeur breton présente également le Progress. Disponible en 3, 3,5 et 4 mètres, ce semoir répond aux attentes les plus complexes et se veut aussi modulaire que possible.

Combiné à la carte

Ce semoir peut intégrer différentes trémies, par exemple une de 2 000 l répartie en deux cuves de 1 200 et 800 l. Il est possible d’y associer une simple, d’une capacité de 1 250 ou 1 750 l. Une trémie additionnelle de 100 l complète le tout, ce qui offre jusqu’à trois trémies séparées. Toutes ces cuves possèdent leur propre doseur. Cependant, les éléments semeurs ne disposent que d’une descente pour toutes les graines. En outre, chaque élément du combiné est indépendant et se change en quelques minutes, d’après le constructeur, ce qui facilite un usage en copropriété ou en Cuma.

Jalonnage adaptable

© P.Peeters

Le pilotage de l’engin est possible avec un iPad connecté au Wi-Fi, via l’application WISO. Le semoir est également Isobus, il est donc pilotable par les différentes consoles compatibles avec cette norme. La console Isobus offrira des fonctions d’agriculture de précision supplémentaires (modulation de dose…). En équipant son semoir d’actionneurs sur les sorties, l’utilisateur a la possibilité de choisir un jalonnage automatique. Il pourra ainsi adapter son semis à différentes largeurs d’outils de désherbage mécanique ou chimique.

Le confort du chauffeur et l’ergonomie ont également fait l’objet d’améliorations. Une passerelle permet d’accéder aux trémies par tous les côtés, et un robinet alimenté par une réserve d’eau est présent pour se rincer les mains en fin de la manipulation.

P. Peeters et G. Baron

La passerelle permet d’accéder à chacune des trémies. © G. Baron
Un schéma clair explique la démarche du contrôle de débit étape par étape. © G. Baron
Le design du Master est conçu pour offrir la meilleure visibilité possible depuis le poste de conduite. © G. Baron