Fini l'adagio, le Maestro sème allegro ! Horsch se lance dans la course aux meilleurs débits de chantier en matière de semis de précision.

A l'instar d'autres concurrents, le constructeur bavarois annonce une vitesse maximale de semis de 15 km/h. Le nouveau Maestro parvient à implanter des graines à cette vitesse tout en assurant une régularité d'implantation grâce à une sélection et une surveillance du travail spécifiques.

Sur les versions CC (8 et 12 rangs), l'approvisionnement du doseur s'effectue de manière classique, par un réservoir de 70 litres surmontant chaque élément semeur.

Le système de dosage se caractérise par un disque de sélection constitué d'encoches ouvertes vers l'extérieur, et non de trous. Le disque emporte la graine en un mouvement circulaire.

Puis, lorsque celle-ci parvient au sommet de la descente de semis, en dehors de toute influence d'une soufflerie, elle est lâchée progressivement, toujours selon le même angle, en suivant l'échancrure de l'encoche.

Uniquement soumise à la force de gravité, elle tombe alors selon un mouvement linéaire, sans inertie. L'organe de distribution comprend le système de dosage et un moteur électrique.

L'ensemble, très compact, évite l'utilisation d'un joint frottant dans l'espace de dépression. Cela limite les risques de perte d'étanchéité et les besoins en puissance d'entraînement.

Précision sous surveillance

Une fois lâchée, la graine passe devant un capteur. Ce dernier détecte d'éventuels manques ou doublons, comptabilise le nombre de grains distribués et l'espacement entre ceux-ci. Il transmet ces informations à un logiciel qui calcule un coefficient de variation.

En cabine, un terminal informatique indique au chauffeur la valeur de ce coefficient élément par élément. Pour atteindre le coefficient optimal, et par conséquent la meilleure précision de semis, il pourra agir sur la vitesse d'avancement ou sur l'agressivité du sélecteur.

Descentes d'engrais et de semis à réglages indépendants

Les éléments semeurs sont montés sur parallélogramme. Une paire d'étoiles chasse-débris est en option.

Deux disques ouvrent un sillon dans lequel un tuyau place de l'engrais. L'ensemble double disque – roues de jauge – descente de semis implante les graines 5 cm à droite du sillon réservé aux fertilisants.

Les profondeurs de fertilisation et de semis sont réglables indépendamment l'une de l'autre. Toutefois, les descentes d'engrais et de semences se situent sur le même parallélogramme.

Une roulette en caoutchouc amovible rappuie le lit de semences, puis une double roue en V referme le sillon.

Réglables hydrauliquement, les éléments semeurs appliquent une pression de 70 à 300 kg. Horsch décline les Maestro en version SW, avec une remorque centralisant le stockage et la distribution de l'engrais et des graines.

Un système alimente chaque élément semeur via une petite trémie intermédiaire de 100 g. Cette architecture réduit le temps de ravitaillement du semoir.

FICHE TECHNIQUE

Maestro CC

• Nombre de rangs : 8 (interrangs de 70, 75 et 80 cm) ou 12 (interrangs de 40 et 50 cm).

• Trémies : 2 800 l pour l'engrais, 70 l par élément pour les semences.

Maestro SW

• Nombre de rangs : 12 et 24 (interrangs de 70 et 75 cm).

• Trémies : 7 000 l pour l'engrais, 2 000 pour les semences.

• Disponibilité : courant 2012

Nicolas Levillain