Après les faucheuses il y a deux ans, Mc Hale lance en cette fin 2017 une gamme d’andaineurs. Plus précisément, le constructeur Irlandais dévoilait au salon Agritechnica un modèle à deux rotors, le R 68-78, devant accompagner un modèle existant et discrètement lancé en septembre au Royaume-Uni : le R 62-72. Comme son nom l’indique, cet andaineur à dépose centrale montré à la foire de Hanovre possède une largeur de travail ajustable allant de 6,8 à 7,8 m. Le diamètre de chaque rotor est de 3,2 m est chacun compte 13 bras, à la différence de son cadet qui en compte 11. Quatre paires de dents de diamètre 10 mm sont chargées de ramener la matière au centre. Mc Hale propose un réglage manuel à la manivelle pour la hauteur des rotors, et un réglage manuel pour la libération du fourrage. Six roues par toupie doivent assurer par ailleurs le meilleur suivi du relief. Le réglage de la largeur d’andain est, lui, hydraulique. L’outil ne nécessite ainsi qu’un distributeur simple effet et 1 double effet.

Du premier au dernier plan, on reconnaît la manivelle de réglage de la hauteur de rotor (gauche), le dispositif anti-pertes en bout de bras, la règle indicative de largeur de travail et la tringlerie pour la direction. © © Vincent Gobert

Le modèle exposé sur le stand d’Agritechnica est le modèle standard. On y trouve un dispositif de graissage centralisé, qui est par contre absent sur le « petit » modèle. Un dispositif anti-perte de dents est aussi apposé à l’extrémité de chaque bras. Pour ce qui est du gabarit, McHale assure que la hauteur de l’outil replié ne dépasse pas 4 m sur route. Il donne même une largeur à 2,84 m. Si l’essieu arrière est directeur, il faut quand même compter sur une longueur donnée pour 6,05 m. Ce R 68-78 atteint enfin 2 100 kg sur la balance. Avec ces lancements de produits successifs, la volonté du constructeur irlandais est clairement de montrer un élargissement de sa gamme.

Détail du graissage centralisé. © © Vincent Gobert