Présentée sur les stands de plusieurs membres du consortium lors d’Agritechnica en 2017, la plate-forme d’échange de données Agrirouter est désormais opérationnelle. L’objectif principal est de permettre aux agriculteurs de faire communiquer leur flotte de matériels de différentes marques entre elles, sans surcoût. Le site my-agrirouter.com se présente comme un centre de téléchargement sur lequel vous pourrez choisir la solution la plus adaptée à vos besoins. Une fois acquise auprès du constructeur, cette solution est installée dans votre interface MyAgriRouter.

Installation guidée

Pour la configuration de l’interface, il suffit de sélectionner votre matériel ou votre application et d’indiquer le type de données qu’il ou elle est amené à émettre ou recevoir. Des tutoriels sous format vidéo ou écrit permettent aux utilisateurs les moins chevronnés de venir à bout de ces manipulations. Ils n’auront ensuite qu’à surfer entre leurs applis et leur terminal de commande.En pratique, une fois les applis et terminaux connectés entre eux, il suffit d’envoyer depuis l’application les ordres de missions à la console (carte de préconisation, ordre de tache, etc.). La console du tracteur ou de l’automoteur réceptionne l’information en à peine quelques secondes et le chauffeur peut se lancer dans son travail. Une fois la tâche effectuée, c’est l’inverse. Il faut envoyer le bilan de la console vers l’application. Ces opérations s’effectuent rapidement en quelques clics. Le bilan et les cartes peuvent être fournis, lus, et traités par toutes les consoles et applications des constructeurs du consortium grâce à Agrirouter.

Pas de surcoût

Par exemple, lorsque vous moissonnez avec une machine équipée d’un terminal Agco, celui-ci va émettre une carte informant de la position des andains dans la parcelle. Vous la transmettez à votre application de télématique via Agrirouter après la moisson, en deux clics sur le terminal. Vous pouvez ensuite retransférer cette carte depuis l’application à un tracteur attelé à une presse Kuhn, contrôlée par un terminal CCI 1200, toujours via Agrirouter. Le terminal peut lire la carte, connaître l’emplacement des andains et aider le chauffeur à les suivre.

De même, après le pressage, l’information sur l’emplacement des bottes pourra être transmise de la presse à l’appli. Celle-ci pourra être lue par un télescopique s’il est équipé du kit de télémétrie fourni par un partenaire. Ceci fonctionne pour tous les travaux. Le coût correspond à celui du prix du terminal et l’abonnement ou de la clé d’accès d’une appli de télématique puisqu’il n’y a aucun surcoût. Pour les agriculteurs déjà équipés d’un terminal ou d’une appli du consortium, aucun surcoût n’est à prévoir pour utiliser Agrirouter.

Loris Coassin

Kit télémétrique. © . l. coassin
Communication . © DKE
De l’appli à la console. © l. coassin
membres du consortium
    Tractoristes

    Same Deutz Fahr.

    Agco.

    Matériel

    Lemken.

    Kuhn.

    Pöttinger.

    Horsch.

    Krone.

    Amazone.

    Groupe Exel.

    électronique

    Müller.

    CCi.

    TopCon.

    Bosch.

    Reichhardt.

    Applications

    My Easy Farm.

    Next farming.

    My data plant.

    Farm pilot.

Adaptation. © l. coassin