Déjà repérée lors des derniers salons Sommet de l’Élevage et Agritechnica, la chargeuse électrique sur pneus KL25.5e de Kramer ne génère ni émissions sonores ni gaz d’échappement, grâce à deux moteurs électriques. L’un, d’une puissance de 20 ch, est dédié au système de propulsion. Le second, de 30 ch, est dédié au système hydraulique de travail. La sollicitation d’un moteur dépend du type d’application, route ou manutention. Cela permet de réduire la consommation d’énergie. L’énergie est fournie par des batteries au plomb acide. La machine est livrée avec deux câbles de chargement et une prise 3 et 5 pôles. Le temps de chargement est d’environ 7 heures. Selon le domaine d’application et le type d’exploitation, une charge de batterie suffit pour une autonomie maximale de 5 heures.

Cette chargeuse à quatre roues motrices et directrices lève en standard à 2,83 m. Kramer donne en outre la charge de basculement à 2,5 t. En fonction du modèle, la charge utile varie, elle, de 1,3 à 1,75 t. La chargeuse sur pneus est montée sur un châssis monobloc. Les angles de braquage des roues sur chaque essieu sont de 38°. Le rayon de braquage aux bords extérieurs des roues est ainsi de 2,7 m. Cette KL25.5 e évolue à des vitesses allant de 0 à 16 km/h. Enfin, la hauteur hors tout de la chargeuse avec la grille de protection FOPS est de 2,47 m.

© © Vincent Gobert