Nouvelle cabine, moteur à la norme Tier 4 final, transmission à variation continue, tableau de bord digital… Ceci est un avant-goût des nouveaux chargeurs MLT New Ag. Sur les 2 000 composants d’un MLT, 600 ont été remplacés sur cette nouvelle série. La marque annonce s’être appuyée sur quatre grandes tendances : le confort, la performance, l’efficacité et la réduction de l’entretien et de la consommation.

Pour le confort, la cabine est complètement revisitée, à commencer par sa structure. Le pare-brise est plus arrondi. Il va plus loin en arrière et plus bas sur l’avant pour augmenter le champ de vision du chauffeur. Le constructeur a appuyé les détails, à l’image de l’angle des barres de la grille qui protègent la cabine en partie supérieure. Pour faciliter l’accès en cabine, le plancher est ajouré au-dessus du marchepied.

© © H.Etignard / GFA

À bord, le joystick JSM est monté sur l’accoudoir, lui-même solidaire du siège pneumatique. Trois codes couleurs offrent une bonne ergonomie pour les différentes commandes : bleu pour l’hydraulique, orange pour la transmission et le moteur et noir pour les autres fonctions. La position des boutons peut être choisie par l’opérateur selon ses envies. Peu importe où ils sont placés, ils conservent leur fonctionnalité. Le tableau de bord est intégralement digital. La navigation est assurée via une roulette sur l’accoudoir. Les trois niveaux de finitions Classic, Premium et Élite sont conservés.

©H.Etignard / GFA

Large choix de transmissions

Pour les performances, Manitou arme ses machines d’un seul bloc moteur Deutz Ag offrant, selon les modèles, trois puissances de 101 ch, 130 et 136 ch. La gamme compte 4 transmissions au choix. La première, nommée Powershuttle, est dotée de 4 vitesses mécaniques couplées à un convertisseur. La powershift Plus est dotée d’un convertisseur et de 6 vitesses pouvant être utilisées en mode manuel ou auto. La transmission M-Varioshift est une hydrostatique qui fonctionne avec une pompe et deux moteurs, offrant une gamme de 0 à 18 km/h et une seconde de 0 à 40 km/h. Enfin, la dernière est une innovation, une transmission à variation continue, fournie par ZF nommée M-Vario plus.

Notons également que la motorisation répond à la norme Tier 4 final avec l’utilisation d’un catalyseur DOC et du SCR (AdBlue).

© H.Etignard / GFA

Le débit hydraulique est fourni par une pompe à débit variable. Elle offre, selon les modèles, des capacités de 110, 150 et 170 l/min. Manitou apporte des asservissements hydrauliques tels que les récupérations d’énergie lors de la descente de la flèche, l’alignement vertical, une fonction pour secouer le godet ou encore la mémoire de la position. Cette dernière fonctionne sur le vérin de levage couplé à celui du bennage/cavage. Pour les travaux de nuit, plusieurs phares à led équipent le véhicule. L’ouverture de la vitre latérale est désormais électrique.

Au catalogue des options, Manitou propose un kit éclairage, des rétroviseurs électriques et différents crochets arrières, fixes ou ramasseurs.

Des nouveaux outils répondent aux performances de ces chargeurs. Les godets passent de 1 270 à 1 700 litres sans changer la largeur de 2 450 mm. La casquette est plus large et plus robuste. La marque est également identifiée à l’intérieure de la casquette.

En résumé

La gamme Manitou c’est 6 modèles MLT 630, MLT 635, MLT 733, MLT 737, MLT 741 et MLT 940, tous homologués tracteurs. Un moteur Deutz, 4 transmissions soit 9 modèles différents. Ils seront présentés lors du Sima 2017.

Henri Etignard