Le 5 août, Michel Steffen rentre avec une remorque de paille achetée chez un agriculteur distant de 15 km. « Nous pratiquons l’échange paille-fumier en prenant comme tarif de base de 20 à 25 €/t en andains. » Cet agriculteur de Zoufftgen, dans le nord-Moselle, a également commencé à se réapprovisionner en luzerne, qu’il achète sur pied, l’équivalent de 26 ha. D&rsquo...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
29%

Vous avez parcouru 29% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !