Dans un communiqué du 26 novembre 2020, le syndicat rappelle que les revenus modestes n’ont pas tous la possibilité de s’alimenter correctement. Le Modef juge également le budget de 100 millions d’euros, en soutien aux associations de lutte contre la pauvreté, insuffisant. « Il faudrait créer un véritable fonds d’alimentation de 800 millions d’euros », demande le syndicat des exploitants familiaux.

Écouler la marchandise

La fermeture des restaurants entraînant des surplus de marchandises, le Modef propose la mise en place de dons alimentaires au profit des banques alimentaires. Pour les agriculteurs, le syndicat propose que les crédits d’impôt sur le revenu passe à 100 %.