Avec l’augmentation de la pression sur la protection des plantes, le spécialiste de la pulvérisation Berthoud et Corteva s’allient. Ils associent ainsi trois expertises : 

  • L’expérience de protection,
  • La technologie de pulvérisation,
  • La pratique d’application.

L'objectif est de vendre un service à l’hectare et un accompagnement pour la lutte ciblée. L’avantage pour l’agriculteur, c'est qu’il n’a pas à gérer de fond de cuve ni de produits à stocker. Il aura aussi accès un suivi des travaux et une cartographie des traitements.

Des nombreuses expérimentations

Les deux acteurs travaillent conjointement depuis 2019. La première année fut l’occasion de mettre en place les premiers essais dans l’Oise, sur deux parcelles. En 2020, une ferme d’expérimentation a été créée. Sur les 600 hectares, une partie de la surface est affectée aux essais sur l’ensemble de l’itinéraire cultural de la betterave, du tournesol, du colza et du blé.

En 2022, la coopérative Agora a rejoint l’essai tandis que 23 exploitations de l’Oise et du Val-d’Oise y participent également. La surface d’essai est alors de 500 hectares de betteraves. Pour Corteva, les essais de désherbage ont pour objectif de pulvériser son produit (Lontrel) de manière localisée sur le chardon.

Disponible dès 2024

L’année 2023 verra finalisation du prototype sur betteraves sucrières, mais aussi le début du développement sur le maïs et le lin textile. En 2024, un pack de services va être mis en place pour les entrepreneurs et les prestataires.

Le déploiement sera majoritairement sur la zone au nord de Paris. La précommercialisation de la solution intégrée de contrôle des chardons en céréales interviendra aussi cette année-là.