Tous les indicateurs sont au beau fixe pour Joskin qui lance une campagne d’investissement sur ses sites de production. Dans son usine historique de Soumagne (Belgique), Joskin modernise ses machines-outils. Ainsi, une nouvelle citerne de 41 m³ d’azote va alimenter les 5 tables de découpe au laser CO2 qui tournent sur 3 pauses en semaine. Le même secteur de la découpe a accueilli 2 découpeurs au laser 15 kW à fibre optique pour tôles de 4 x 2 m de fortes épaisseurs.

 

Du côté du pliage, outre une nouvelle presse automatique à double pli de 3 m, une nouvelle presse plieuse de 1 000 t avec un tablier de 9 m est en cours de montage. Quant à l’usinage, les bras de manutention Armin remplacent les opérateurs humains au chargement et déchargement des tours et centres d’usinage. Enfin, trois nouveaux robots de soudure viennent compléter le parc actuel.

Agrandir certains ateliers

L’espace pour les extensions est limité à Soumagne, mais des solutions ont pu être trouvées pour agrandir certains ateliers :

  • 600 m² supplémentaires pour le département de soudure de caisses ;
  • 595 m² pour le déchargement des petites livraisons pour l’usine ;
  • 90 m² pour les nouveaux tours-magasins Kardex ;
  • 210 m² pour la préparation du matériel avant mise en peinture.

 

Ces 4 constructions devraient sortir de terre en 2022.

Un hall supplémentaire en Pologne

Pour le reste, les investissements se concentrent sur le site polonais de Trzcianka. Ainsi, la construction d’un hall de stockage tampon de 12 000 m² entre l’usine de production et l’unité de galvanisation a débuté en mars dernier. Il est destiné d’une part à sortir autant que possible les emplacements de stockage des espaces de production afin d’exploiter ceux-ci au maximum pour la fabrication et le montage.

 

D’autre part, des produits finis fabriqués en séries standardisées pourront y être entreposés et parachevés suivant les choix d’équipements du client. Une extension du site d’exploitation est également à l’ordre du jour pour quelque 9 hectares.

Investir en France et au Luxembourg

En France, sur le site normand de Leboulch, une demande de permis est en cours pour un nouveau hall de 5 900 m². Il accueillera essentiellement de la soudure, mais aussi une grenailleuse automatique pour les pièces de grand gabarit difficiles à traiter dans la grenailleuse historique du site.

 

Enfin, Joskin tisse le projet d’une unité de production au Luxembourg. Il s’agira d’une usine affectée à l’assemblage des bennes basculantes et des épandeurs de fumier de grande taille. Elle comportera notamment une ligne de traitement de surface avec grenaillage, peinture et convoyage automatiques. Le montage des remorques sera réalisé à l’aide de chariots de montage télécommandés. Ce projet est en phase de permis et sera érigé en 2023.