Sur les robots de traite Lely, les brosses nettoient et stimulent les trayons avant la traite. Les paramètres de prétraitement permettent de déterminer le nombre de fois où les trayons sont brossés et leur durée de brossage pour chaque vache. L’optimisation du temps de brossage a pour but d’améliorer le processus de traite, mais surtout le confort de la vache.

Grâce à la mesure du débit de lait dès le début de la traite, les capteurs analysent la courbe d’éjection du lait. Si le lait alvéolaire n’est pas libéré à cause d’une stimulation insuffisante, la vache est considérée comme bimodale.

Dans ce cas le robot va adapter le temps de brossage pour une meilleure stimulation du trayon. L’augmentation du temps de brossage induit une meilleure sécrétion de l’ocytocine. Quand cette hormone atteint la mamelle via la circulation sanguine, elle va permettre la contraction des muscles alvéolaires et ainsi la libération du lait des alvéoles.

Le système d’optimisation du temps de brossage ne s’appliquera pas sur les vaches souffrant de mammites ou mises sous surveillance (statut « attention santé »), car une diminution du débit de lait peut être liée à une baisse de production ou une inflammation de la mamelle.