Les premiers points à aborder avec le vendeur de la machine d’occasion sont de lui demander l’année de la tondeuse, s’il a le livret d’entretien, des factures d’entretien ou de pièces. Ces éléments en disent long sur l’état de la machine.

 

 

Entretien et état

Afin de prévenir tout défaut majeur ou surcoût inhérent à de l’usure ou un manque d’entretien, plusieurs points sont à contrôler sur une autoportée de tonte, le premier étant le moteur. Faites-le fonctionner et vérifiez que celui-ci tourne rond, sans raté, car cela indiquerait un potentiel défaut dans la carburation. Le deuxième point concerne la transmission.

Essayez l’autoportée et assurez-vous qu’elle avance et recule, sans manque de réactivité, ni bruit au niveau de la boîte. Le troisième, c’est le freinage. Testez la pédale en freinant jusqu’à l’arrêt. Le quatrième concerne la direction.

 

En faisant pivoter de gauche à droite les roues directrices, vous pouvez voir s’il n’y a pas trop de jeu. Le cinquième tourne autour de l’électricité. Vérifiez les sécurités de siège, de bac et de capot. Mais aussi si la batterie est encore bonne.

Le sixième est le plateau de coupe. C’est le point sur lequel vous devez être le plus attentif afin de prévenir la casse des poulies ou courroies, ainsi que la rouille et les éventuelles déformations du carter. Le septième concerne le bac de ramassage : il ne doit avoir aucun trou et être bien aligné avec le tracteur.

Paul Denis