«Privés d’école, les enfants sont confinés à la maison 24 heures sur 24, et pour un certain temps encore. Afin de mieux vivre cette période particulière en famille, vous pouvez instaurer des temps d’échanges réguliers, où chacun aura la possibilité d’exprimer ses besoins et ce qu’il ressent. Afin d’éviter des disputes, il s’agira, par exemple, d’établir un planning d’accès à l’ordinateur familial ou à la télévision.

La maison se salit plus rapidement quand on y vit en permanence. Les enfants peuvent coopérer en prenant chacun son tour de nettoyage. Même un petit est capable d’apprendre à balayer et à passer l’éponge sur la table ou autour du lavabo. Et pour remettre de l’ordre de façon ludique, proposez de ranger la maison chaque jour pendant 10 minutes, tous ensemble, en écoutant une musique choisie à tour de rôle.

Les règles peuvent être différentes de celles qui régissaient votre quotidien auparavant. Les jeunes comprendront que vous adoptiez un fonctionnement spécifique pendant le confinement. N’ayez donc pas peur de bouger les lignes. Si, auparavant, vous étiez anti-écrans, soyez plus indulgents. Rien ne vous empêche de les laisser regarder des dessins animés si cela vous permet de télétravailler. Par ailleurs, protéger les adolescents des réseaux sociaux est peut-être moins une priorité en ce moment, tant ils ont besoin d’échanger avec leurs copains et de partager ce qu’ils n’osent pas vous dire. L’important est de préserver les liens.

Mais être un parent apte, ne signifie pas « les enfants d’abord et vous s’il reste du temps ». Sachez être bienveillants envers vous-mêmes, vos besoins sont aussi importants que ceux de vos enfants. Demandez-leur calmement de ne pas être dérangé(e) quand vous souhaitez faire une pause, avoir un moment seul(e), pour une activité personnelle ou une discussion uniquement entre adultes. »

Propos recueillis
par Alexie Valois

(1) https://www.jecommuniqueautrement.org/