Il n’y a pas que les bateaux qui ont leurs phares. En 1920, une ligne aéropostale est créée entre Toulouse et Casablanca, au Maroc. Il ne faut plus que 13 h au courrier pour arriver.

Afin d’assurer la sécurité des pilotes, la Compagnie aéropostale implante, en 1927, une ligne de phares pour guider les avions de nuit. Sur les huit installés le long du canal du Midi, deux sont encore visibles, dont celui de Montferrand (Aude). Équipé de néons orangés pour mieux percer la brume, son éclairage était interrompu par le garde-champêtre peu de temps avant le passage de l’avion. Il émettait, en morse, la lettre R associée à Montferrand. Le pilote savait qu’il suivait la bonne direction et connaissait sa situation exacte.

Ce phare de 11 m a ainsi été le témoin des premiers vols postaux de pilotes comme Saint-Exupéry, Mermoz, Guillaumet… À son pied, face à une vue qui laisse sans voix sur le Lauragais et les Pyrénées, on s’attend à voir un avion survoler...

F. Mélix

Accès gratuit. Proche de la sortie d’autoroute­ de Villefranche-de-Lauragais, entre Toulouse­ et Carcassonne.