Marcel Grelet, soixante-huit ans, se consacre à l’écriture le matin et s’occupe, l’après-midi, de son jardin à L’Herbergement, en Vendée. Depuis ses vingt ans, il a « beaucoup de bonheur à écrire » et sa satisfaction première est de « faire vivre les personnages ». Éleveur laitier pendant trois décennies, il employait son temps libre à lire Farmer weekly, l’hebdo agricole britannique, et à rédiger des histoires en français ou en anglais.

En 2001, Marcel vend l’exploitation familiale et s’octroie une année sabbatique. Il termine son premier roman, qui se déroule en Russie, dans un goulag, et qui paraît en 2005. Sa fin de carrière professionnelle et la retraite lui offrent le temps d’écrire beaucoup d’histoires. Dans Les Landes-Rouges, il rend hommage à la génération de son grand-père, et dans L’impertinente aux jeunes agriculteurs d’aujourd’hui. L’auteur campe des personnages ruraux dans Le moulin des ombres et La terre des lavandes, inspirés par des récits entendus dans les Hautes-Alpes et en Provence.

Alexie Valois

En savoir plus : marcelgrelet.fr