«Les catalogues de taureaux ont nettement évolué depuis l’arrivée de la génomique. Il y a désormais une segmentation des reproducteurs adaptée selon les objectifs des éleveurs : production, morphologie, fonctionnels… On ne choisit plus un taureau mais une catégorie de taureaux, à l’intérieur de laquelle on affine son choix. L’offre évolue très vite. Certains mâles restent...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
92%

Vous avez parcouru 92% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !