Avec des bottes de paille et un troupeau de moutons, une trentaine d’éleveurs ont bloqué la route aux cyclistes durant un quart d’heure le 24 juillet. Le collectif « Pour que vive la Piège » réclame inlassablement la réintégration du territoire en zone défavorisée pour conserver l’ICHN après 2019. La FNSEA, partenaire du tour, a déploré cette action et la mauvaise image relayée par les médias.