Il y a deux ans, dans la nuit du 31 décembre 2019, un groupe d’activistes s’introduisait dans plusieurs exploitations de la Sarthe, dont celle d’Étienne Fourmont. « Les auteurs ont été jugés au Mans à la fin du mois de janvier et condamnés essentiellement à des travaux d’intérêt général, y compris les récidivistes. Une déception ! », a expliqué l’éleveur laitier de Viré-en-Champagne, le 16 mai 2022 devant de nombreux élus.

Actif sur les réseaux sociaux (1), Étienne Fourmont a décidé de faire contrepoids sur le terrain de l’art. Il a demandé à deux graffeurs, Timid et Maks Leyso du collectif A4 Création (Morbihan), de réaliser une fresque géante sur le silo tagué fin 2019.

Un message positif

L’œuvre a été inaugurée le 16 mai. Sur 20 mètres de long et 2,60 mètres de haut, elle met en scène Pirouette, l’une des vaches de l’exploitation. À sa droite, telle une corne d’abondance, une main ouverte laisse tomber du blé. Deux mots encadrent la scène : « peace » (paix) et « food » (nourriture). « L’idée était d’apporter un message positif sur l’agriculture, sans agressivité. De dire que les agriculteurs sont là tout simplement pour nourrir les gens. »

Pour l’organisation et le financement de ce projet, Étienne Fourmont a bénéficié de l’appui du collectif Les Z’Homnivores, créé en 2017, à l’initiative d’acteurs agricoles bretons. « Nous considérons que chaque citoyen consommateur doit être libre de choisir son modèle alimentaire », a rappelé Yves Fantou, son porte-parole.

En 2020, le collectif avait déjà appuyé la réalisation d’une fresque « Nourrir la terre » chez Guillaume Divanach, éleveur dans le Finistère, victime lui aussi d’une intrusion d’activistes animalistes. Le graffeur Heol en était l’auteur.

Anne Mabire

(1) Étienne est connu sur Twitter sous le pseudonyme @agrikol, sur Instagram (@etienneyoutubeurre) et pour sa chaîne YouTube (agri-youtubeurre).