Près d’un agriculteur sur trois présente un risque d’épuisement professionnel, selon une étude menée sur la santé morale et physique des exploitants agricoles de Saône-et-Loire. « Nous atteignons ici des records absolus », constate Olivier Torrès, à la tête de l’observatoire Amarok, en charge de l’enquête commandée par la chambre d’agriculture du département et dont...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
46%

Vous avez parcouru 46% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !