Les producteurs bio attendent toujours le solde des aides Pac 2015 et, a fortiori, celles de 2016. Ils estiment le manque à environ 300 €/ha. Ils ont rencontré la préfète pour lui faire part de leur inquiétude. La DDT a proposé de leur fournir un certificat attestant des sommes attendues, qu’ils pourront utiliser auprès des banques pour, si besoin, obtenir des prêts et effectuer les achats nécessaires à la vie des exploitations.