La filiale de la coopérative Cavac, Nutri Vendée, avait dû abattre, en 2016, 30 000 poules pondeuses d’un élevage estimé contaminé par des salmonelles. Elle n’a, depuis, jamais été indemnisée, bien qu’adhérente à la charte sanitaire volailles qui prévoit un dédommagement de l’État pour l’élimination des animaux et la décontamination des élevages touchés.

Nutri Vendée poursuit l’État devant le tribunal administratif.