En juin, le conseil régional va lancer ses contrats agriculture durable après les avoir testés en 2021. « Avec ces contrats, nous voulons aider les agriculteurs à faire un pas de côté pour se poser des questions sur leurs pratiques et se projeter autrement dans l’avenir », explique Vincent Labarthe, vice-président du conseil régional d’Occitanie en charge de l’agriculture.

Objectif : 400 contrats

La démarche, ouverte à tous ceux qui veulent évoluer vers une agriculture plus durable, associe accompagnement et accès prioritaires aux aides régionales. « Elle démarre par un diagnostic individuel qui permet à l’agriculteur de choisir les actions à entreprendre, qu’elles soient destinées à développer des pratiques agroécologiques, améliorer les conditions de travail, la viabilité économique ou l’autonomie alimentaire du territoire », détaille-t-il.

Pour la première année, l’objectif est de 400 contrats signés. « D’ici à 2026, nous espérons arriver à 10 000, avec un budget dédié de 2 millions d’euros par an », précise-t-il.

Des axes de progrès

Au Gaec du Roc, à Brenac dans l’Aude, Amandine et Olivier Moreno ont testé ce dispositif en 2021. « Ce contrat est arrivé au bon moment pour nous. Avec Sabine Calmettes, conseillère à la chambre d’agriculture du département, nous avons pris le temps de nous poser et de réfléchir à nos priorités. Cela nous a aidés à passer plus rapidement à l’action », explique Amandine.

Sur 315 hectares, le frère et la sœur élèvent 150 brebis, 25 vaches allaitantes et 7 juments. Ils produisent également des vins et viennent de planter des amandiers et des pistachiers. « Nous avons beaucoup investi pour nous diversifier. Mais le revenu ne suit pas pour l’instant », note-t-elle.

En échangeant avec Sabine Calmettes, ils ont identifié trois axes de progrès. « Nous avons souscrit à un appui technique pour les brebis afin d’améliorer la marge de l’atelier. Nos pratiques, qui étaient déjà en phase avec l’agroécologie, vont être validées avec la certification HVE3. Et pour mieux vendre, nous allons créer, avec l’aide d’un prestataire, une nouvelle identité qui rassemble tous nos produits, ainsi qu’un site pour nous faire connaître plus largement. »

Frédérique Ehrhard