Neuf mois après le lancement du fonds de garantie régional et européen Altern’NA, la région Nouvelle-Aquitaine dresse un premier bilan : 20,7 millions d’euros ont été engagés pour 65 premiers bénéficiaires porteurs de dossiers variés (écoserres, salles de traite, bâtiments etc.). 63% concernent des exploitations de plus de dix ans, et 69% des projets liés à l’élevage. « Ce fonds permet d’attribuer des prêts à taux préférentiels pour toutes sortes de projets, à condition qu’ils améliorent la situation environnementale de l’exploitation », a résumé le vice-président du conseil régional Jean-Pierre Raynaud, lors de la conférence de presse organisée à Bordeaux le 29 juin.

Un site internet complète le dispositif avec des outils d’évaluation et de simulation des projets. Il permet aussi de préparer les demandes de crédit auprès des banques partenaires (le Crédit agricole, la Banque populaire et le Crédit mutuel/CIC). Le fonds de garantie de 36 millions d’euros abondé par l’Europe (Feader et fonds juncker) et la Région pourrait générer environ 230 millions d’euros de prêts en 3 ans.