Le tribunal administratif de Bordeaux a rejeté, le 4 juin, la requête déposée en mai par France nature environnement, réclamant la vidange du lac de Caussade avant cet été.

Si le juge reconnaît le caractère illégal du lac, il indique qu’une démarche de concertation a été engagée en mars 2019 par l’État, et précise qu’une mission d’inspection interministérielle, diligentée le 12 mai, devait rendre ses conclusions fin juillet. Un bureau d’études mandaté par la chambre d’agriculture exerce, en outre, « une surveillance renforcée de l’ouvrage ».