Ille-et-Vilaine. C’est le retour au calme à Langouët, commune de 600 habitants, après des mois de tumultes médiatiques durant lesquels le maire, Daniel Cueff, a pris le premier arrêté anti-pesticides.

L’élu ne se représentait pas aux élections municipales. Mais la liste qu’il soutenait a été battue par une liste d’opposition, initiée par quatre anciens conseillers municipaux et sur laquelle figurent quatre agriculteurs. Elle a obtenu neuf sièges sur quinze. Ils restent deux sièges à pourvoir lors du second tour. Un désaveu pour Daniel Cueff, qui avait pris son arrêté sans en référer à son conseil municipal.

Malgré le confinement souhaité au moment du premier tour et les difficultés imposées par l’épidémie de coronavirus, les 395 électeurs se sont mobilisés en masse avec 80 % de votants (contre 40 % en moyenne en France). Parmi les priorités de la liste gagnante, on retrouve le retour à une vie plus paisible et la volonté de renouer le dialogue avec le monde agricole par le biais d’une charte de bon voisinage.