À la mi-février, la fonte des neiges a laissé la place à un verdissement global impressionnant des prairies. En cause, un redémarrage précoce et rapide de la pousse de l’herbe, en particulier dans les zones de basse et moyenne altitude. Dans l’Allier, le bulletin Info-Prairie, élaboré par les conseillers « fourrages et élevage » de la chambre d’agriculture, préconise un apport d’azote dès que possible sur les prairies destinées à une fauche précoce. De fait, le cumul de 200 °C (à partir du 1er janvier) est pratiquement atteint, mais un ressuyage des sols est nécessaire pour gagner en portance. Dans le Cantal, également précocement vert, les dégâts causés par les campagnols réapparaissent avec la disparition de la neige.

La situation est alarmante dans de nombreux secteurs du département. La chambre d’agriculture conseille de réimplanter rapidement du ray-grass italien ou de l’avoine noire.