Premier salon professionnel des Hauts-de-France destiné aux agriculteurs, mais aussi une manifestation ayant accueilli 7 300 enfants et leurs enseignants et vitrine de l’agriculture de la région, Terres en fête a renoué avec le succès.

Du 10 au 12 juin, sur le site du lycée agricole à Tilloy-lès-Mofflaines, près d’Arras (Pas-de-Calais) ce ne sont pas moins de 85 000 visiteurs, contre 70 000 pour les éditions précédentes, qui ont parcouru les allées du salon. C’est dire si les agriculteurs souhaitaient se retrouver après quatre ans d’absence de la manifestation à cause de la crise du Covid.

Ruraux et citadins avaient eux aussi envie de suivre les concours de bovins ou ovins et les spectacles équestres, dialoguer avec les agriculteurs sur les technologies nouvelles, grimper dans la cabine d’une moissonneuse-batteuse ou déguster les produits du terroir.

Une agriculture résolument moderne

Pendant les trois jours du salon, les organisations professionnelles agricoles et les cinq cents exposants ont eu à cœur de présenter, loin des images d’Épinal, l’agriculture « et ses multiples modèles », comme le souligne la coopérative Unéal :

  • Les démarches de réduction des intrants, par exemple, comme celle de l’association Eco Phyt’;
  • Les technologies les plus innovantes qui viennent en appui aux agriculteurs comme celles des produits de biocontrôle ;
  • L’épandage de trichogrammes par drone ;
  • Les robots de désherbage ;
  • L’accueil de ruches sur l’exploitation agricole ou encore les dispositifs de renforcement de la biodiversité.

Il n’est pas étonnant que parmi les quatorze départements pilotes de l’initiative nationale Contrat de solutions, mise en place pour réduire l’utilisation des produits phytosanitaires, trois se trouvent dans la Région Hauts-de-France, le Nord, le Pas-de-Calais et l’Aisne.

Forts du succès de l’édition de 2022, les organisateurs ont pris date pour la prochaine édition, en juin 2024. Blandine Cailliez