L’agence Bio en Grand-Est a analysé les arrêts de notification bio sur la région pour 2021.

L’étude montre que la plupart des retours au conventionnel concernent des domaines viticoles engagés en agriculture biologique depuis moins de deux ans. Cela s’explique par une période estivale humide engendrant une forte pression maladies. Les nouveaux viticulteurs bio ont été confrontés à de grosses difficultés techniques, par manque d’expérience.