La crise aviaire révèle la vulnérabilité de la filière en raison d’une faible autonomie en oies et canetons. Le conseil départemental annonce un programme de soutien en sept actions pour permettre le redémarrage de la filière après la crise. La mesure importante concerne le « développement d’une autonomie territoriale en canetons et oisons » par l’implantation de nouveaux couvoirs et d’élevages reproducteurs en Périgord.