Plus de 1 500 manifestants se sont réunis le 5 mars à Lyon, à l’appel des Soulèvements de la Terre. « Bye bye Bayer-Monsanto » était le mot d’ordre du rassemblement, auquel la Confédération paysanne d’Auvergne-Rhône-Alpes avait appelé à se joindre. « Il faut sortir de la dépendance à l’agrochimie. C’est possible, puisqu’on le fait sur nos fermes », a expliqué Thierry Bonnamour, co-porte-parole du syndicat, expliquant vouloir « sensibiliser la population ». En marge de la manifestation autorisée, qui s’est déroulée sans incident, des centaines de personnes se sont rendues sur des sites de Bayer, malgré l’interdiction du préfet.