Trois éleveurs des Pyrénées-Atlantiques viennent d’obtenir l’autorisation préfectorale de « tirs de défense simple » contre le loup pour une durée de deux ans. Chaque été, ils mènent leurs troupeaux en estive en vallée d’Ossau où un loup mâle d’origine italo-alpine est officiellement identifié depuis 2018. Ce territoire à l’est du département est classé zone de présence permanente « non meute ». En 2021, sur 17 dossiers d’atteintes enregistrés, 9 ont été classés « loup non exclu » ou « indéterminé ». Ce qui amène à 88 indemnisations depuis 2018 (source DDTM 64). Mais l’IPHB (Institution patrimoniale du Haut-Béarn) communique sur au moins 380 animaux d’élevage morts ou disparus entre le printemps 2018 et l’hiver 2020.