Un projet de panneaux photovoltaïques flottants se concrétise dans les Pyrénées-Atlantiques. L’installation se fera sur des lacs privés appartenant à des irrigants. Pour l’instant, trois sites sont retenus. L’ensemble représentera l’équivalent d’une centrale d’une dizaine d’hectares, capable de fournir les besoins annuels en électricité d’environ 5 000 foyers.

Couverts sur 15 % de leurs surfaces en moyenne, les lacs gardent leur usage premier d’irrigation. Cette centrale flottante innovante par plusieurs aspects (modularité, ancrage dynamique, panneaux bifaciaux orientables) résulte d’un partenariat entre le groupement d’intérêt économique (GIE) Gaves Adour qui regroupe 63 Associations syndicales autorisées d’irrigation (ASA), l’université de Pau et des Pays de l’Adour, TotalEnergies ainsi que la chambre d’agriculture. L’instruction des permis de construire est en cours. La mise en service est prévue pour 2025.