En quadruplant l’enveloppe dédiée aux investissements agricoles dans son budget 2021-2026, la métropole lyonnaise veut inverser la tendance qui a vu l’artificialisation de 900 ha en dix ans, et la population agricole descendre à 340 exploitations. 3,5 M€ sont dédiés à la préservation du foncier (acquisition et périmètres de protection), tandis que 60 ha de terres à urbaniser seront rendues à l’agriculture. Près de 3 M€ serviront à soutenir l’installation, 1 M€ sera dédié au bio et 1,5 M€ aux outils de transformation. Une régie agricole est en projet pour fournir les cantines quand les filières locales sont déficitaires.