Une partie des éleveurs de la zone au cœur du Parc national des Cévennes ne bénéficie plus, à partir de cet été, des aides à l’embauche d’aide-berger. Leurs troupeaux n’ayant plus subi d’attaques depuis deux ans, leur zone a été déclassée en cercle 2. Des loups continuent pourtant à y être photographiés. Le grand nombre de randonneurs dans la zone rend difficile le recours aux patous. Les aides-bergers sont donc essentiels. Mais sans nouvelles attaques, pas d’aides…