Alors que sa fin est prévue pour la mi-juin, la campagne pour les 100 hectares de fraises implantés dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin s’annonce positive. L’engouement pour le local et des fruits déjà à maturité au 11 mai (première étape du déconfinement) ont stimulé la fréquentation des quarante-six libres cueillettes. La problématique de la main-d’œuvre pour récolter les surfaces...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
91%

Vous avez parcouru 91% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !