Alors que sa fin est prévue pour la mi-juin, la campagne pour les 100 hectares de fraises implantés dans le Bas-Rhin et le Haut-Rhin s’annonce positive. L’engouement pour le local et des fruits déjà à maturité au 11 mai (première étape du déconfinement) ont stimulé la fréquentation des quarante-six libres cueillettes. La problématique de la main-d’œuvre pour récolter les surfaces non réservées à la libre cueillette s’est révélée moins difficile que pour les producteurs d’asperges. L’estimation de récolte de fraises est stable, à 1 000 tonnes.