Comme le rappelait, fin décembre 2015, la DGAL (Direction générale de l’alimentation), « les herbicides sont les produits les plus utilisés (40 % des Nodu (1)) et figurent parmi les principaux contaminants des eaux en milieu agricole. Le réseau d’épidémiosurveillance doit contribuer à la réduction de leur utilisation. » Pourtant, le suivi des adventices dans le cadre du Bulletin de santé...
Contenu réservé aux abonnés de La France Agricole
pour vous connecter et poursuivre la lecture
27%

Vous avez parcouru 27% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant d’1 mois de découverte à La France Agricole
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez les 2 newsletters
  • > Recevez 4 numéros chez vous
J'en profite !